Actualités

« FlamencA », un festival au féminin

“FLAMENCA” LE FESTIVAL FLAMENCO À ARLES DU 6 AU 15 AOÛT 2020

Article de Arles Info et l’Interview de José Manrubia (organisateur du festival) ainsi que le programme dans les lien ci-dessus

 

Un avant-goût de la jeune prodige de la guitare flamenca,

Mercedes Lujan

au programme le 14/08 à la cour de l’archevêché


OLÉ   OLÉ 

Muchas gracias a todos por vuestros mensajes y vuestro apoyo !!!Os dejo algunas fotos de la final del concurso de…

Publiée par Céline Daussan sur Mercredi 22 juillet 2020


FlamencA 2020 : le flamenco au féminin

Arles, le 22 juillet 2020

Communiqué.

En août à Arles, le flamenco sera Reine !

Du 6 au 15 août 2020, le festival de Flamenco d’Arles « FlamencA » propose 9 jours de fiestas qui explorent le flamenco sous toutes ses formes et le conjugue au féminin.

Avec FlamencA, le flamenco s’exprime dans son expression la plus pure : celle d’un héritage artistique d’une infinie richesse. D’une musique savante né de la rencontre des peuples inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en 2010.

De concerts en récitals, d’expositions en moments poétiques, danse et musique s’invitent dans le paysage comme autant d’histoires de culture, liant tradition et modernité. Dans une région où de nombreuses communautés sont issues du pourtour méditerranéen, FlamencA s’investit pour être la mémoire vive du flamenco et contribuer à établir de nouveaux liens artistiques et humains.

Les femmes, elles, prennent le devant de la scène : ni soumises, ni résignées, elle se revendiquent libres de danser et chanter dans un monde musical où les valeurs virilistes et machistes sont ouvertement clamées. Sans croiser les bras ni les jambes, elles ont le courage de parler de leur quotidien, de leur soif d’égalité, et d’émancipation.

Une manière de revendiquer, aujourd’hui, le flamenco au féminin.

 

Pour sa troisième édition, le festival Flamenco d’Arles met à l’honneur les artistes féminines du flamenco – chanteuses, instrumentistes, danseuses et/ou créatrices – qui se produiront à travers la ville dans la cour de l’Archevêché, dans les quartiers de la Roquette ou de la Hauture, à la Fondation LUMA comme à la Fondation Van Gogh.

 

 

Les temps forts du festival.

Parmi les temps forts de FlamencA cette année, on retrouve les artistes Ana Brenes, Léa Delsol, Jero Ferec pour un concert flamenco de chants, guitare et danse le 11 août au Réfectoire (Fondation LUMA). D’origine toulousaine, finalistes de nombreux concours espagnols, Léa Delsol se forme pendant plus de 9 ans à Madrid dans la prestigieuse école Amor de Dios auprès de grands maestros tels que Belén López, Alfonso Losa, Concha Jareño et Pepa Molina.

Place ensuite le 13 août au trio de femmes Anna Colomb, Aina Nuñez et Isabelle Laudenbach pour un récital chant et guitares enlevé dans la cour de l’Archevêché.

Le 14 août, c’est au tour de la guitariste Mercedes Lujan, accompagnée de Cristina Regajo et Mathilde Anton, de donner corps à l’âme du flamenco : issues d’une famille d’artistes, Mercedes se forme auprès de son grand-père, le guitariste de Jerez « Maestro Palmita ». Depuis, elle accompagne des grandes voix du flamenco contemporain – Rocio Marquez, Sorderita, Pedro el Granaino ou le maestro Juan Valderrama – et apparaît dans le film TOCAORAS d’Alicia Cifredo, un documentaire sur l’invisibilité des femmes guitaristes flamenco.

 

 

 

Organisation, association Flamenco en Arles

Contact : flamencoenarles@gmail.com

www.flamencoenarles.com

 

Informations et réservations auprès de l’Office de Tourisme d’Arles situé boulevard des Lices. Tél 04 90 18 41 20 

www.arlestourisme.com/fr

 

 

A PROPOS de José Manrubia.

Fondateur du festival FlamencA, José Manrubia est né à Barcelone, de parents andalous. Passionné de culture taurine, il est 25e matador français : il tore à Madrid dès 1987, puis trois fois à Mexico avant de s’illustrer dans les arènes d’Arles en 1996. Artiste reconnu, il expose, en parallèle, ses œuvres dès 2001 et s’illustre rapidement dans de nombreuses galeries françaises à Paris, Lyon, Nîmes, Bayonne, puis à Madrid ou Séville. En 2019, José Manrubia participe à l’écriture et la production du spectacle flamenco « Gitans et flamencos d’Algérie » qui se joue à Arles et Marseille.